CR-PSV symbole png (transparent) web.png

 Samedi 5 septembre de 10h à 19h30 

 journée "course d'école": cueillette de plantes sauvages! 

Uwe Burka  - samedi 19 septembre à 17h30 

Comment se sortir du piège de la croissance ? 

Une nouvelle approche des problèmes économiques, sociaux et environnementaux.

Il semble que les nouvelles technologies puissent résoudre nos problèmes, et même que les voitures électriques et la 5G soient capables de sauver notre climat ! Par contre, on entend peu parler de notre système économique néolibéral et de ses défauts, à savoir la course forcée à la croissance à tout prix, les marchés spéculatifs omniprésents et nos comportements de consommateurs-prédateurs. Les derniers à en parler sont les partis politiques. 

 

Uwe Burka est conseiller international (développements régionaux-environnement, écologie, économie, social) . Il a contribué à lancer deux projets de vie communautaire à caractère socio-écologique fonctionnant sur la base d’un nouveau système économique. Dans son dernier livre intitulé «Jeder kann die Zukunft mitgestalten» (Chacun peut contribuer à construire l’avenir), il développe son analyse des problèmes actuels et propose des issues. Son livre peut être obtenu gratuitement ou être téléchargé à l’adresse suivante: www.aktivZUKUNFTsichern.com Dans l’Oberland bernois, il dirige un projet visant à créer une monnaie locale fondante dont l’unité de base est un «panier de la ménagère» prédéfini contenant des produits de l’agriculture biologique. 
Uwe Burka collabore avec Jens Martignoni, auteur du livre intitulé «Das Geld neu erfinden» (Réinventer l’argent). Ensemble, ils préparent un nouvel organe de conseil et de coordination pour la promotion de nouvelles structures économiques et de monnaies locales. Ils travaillent également de concert avec les fondateurs du système de facturation alternatif Sardex développé en Sardaigne, et auquel se sont déjà rattachées 4'000 entreprises. Même si les nouveaux systèmes ne peuvent au début être institués qu’à l’échelle régionale et en parallèle au système traditionnel, ils cherchent à généraliser leurs idées, en lançant, par exemple une «monnaie culturelle» soutenant le développement pour l’homme et la nature.

Samedi 10 octobre à 17h30